Cinema : Alpha Geek Vs Golden Boy

Quoi de plus émouvant que de voir les yeux de son partenaire de vie s’emplir de désir et de concupiscence ? C’est donc bien ce qui s’est passé mercredi matin lors de la projection des Avengers. Et ce sont dans ces moments si particuliers que l’on se questionne sur ce qui nous a poussé dans les bras de ce type d’énergumène si prompt à se pâmer devant des hommes en collants.

C'est bon, vous êtes tous là, les gars ?

En parallèle de la sortie du film et histoire d’éclairer un peu plus le phénomène homme-aux-yeux-pétillants-devant-Avengers, Arte propose un documentaire dont le titre sent bon la naphtaline la Revanche des Geeks. Ça tombe bien.

Résumé de la Revanche des Geeks (que l’on peut voir en streaming ici) : Le geek tendance 90’s aurait totalement disparu de notre portfolio sociologique. Il est aujourd’hui parfaitement intégré aux rites sociaux les plus branchés, il est devenu l’égérie de notre époque. Le documentaire revient lourdement dessus : fini la figure du nerd insupportable à la voix aigu et au pucelage affiché. Désormais, toutes sortes de filles s’affichent aux bras d’un ex-nerd, informaticien, collectionneur de figurines, de comics, gamer ou roliste. Ils représenteraient la nouvelle élite pop. Ouf.

Chacun cherche son geek, terme devenu ultra-galvaudé : du community manager super-connecté au magicien du PHP, même le technicien réseau est sérieusement envisagé pour une carrière sentimentale. c’est le nouveau it boy comme on dit dans Grazia.

Oublions les scènes gênantes du partenaire émoustillé un mercredi matin : le geek présente de nombreux avantages : il est un ancien collectionneur donc il prend soin des choses matérielles. Doté d’un imaginaire fertile, il aime se montrer ouvert en toutes choses. Technophile, il est toujours disponible pour reformater des ordis ou télécharger des séries. Connecté, il se révèle proactif en terme de veille internet : impossible d’être à la masse sur la nouvelle tendance Lol du moment lorsque l’on est en en relation avec un partenaire geek.

L’Alpha geek (celui qui réussit = Steve Jobs/Iron Man) apparaît comme l’homme ultime des années 2010. Il a subrepticement remplacé une autre figure mythique qui a du plomb dans l’aile : le Golden boy. Celui-ci est représenté sur le second film à voir en ce mois plombé par les jours fériés et dominé par une climat pluvieux : Margin Call.

Le Golden Boy présente un seul et unique avantage : il gagne immensément plein de ronds. Ses loisirs se résument donc à la stricte dépense de ses ronds. Son imaginaire est dominé par une stricte et sournoise culpabilité, pour le peu qu’il soit doté d’une âme. Fait-il encore rêver ? Réponse dans Margin Call : ces traders témoins des prémices de la crise semblent déshumanisés, vidés. Ils représentent la chute d’un idéal, sont les derniers symboles d’un système qui assiste impuissant à sa perte.

A la bataille Alpha Geek/Golden Boy, on préférera donc le premier en terme de partenariat charnel et le second pour passer un court moment de visionnage éclairé et instructif.

>> Tout ce que vous devez savoir sur Avengers via @Haterz
>> La critique de Margin Call par Le Monde.

4 réflexions au sujet de « Cinema : Alpha Geek Vs Golden Boy »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s